Google+

La théorie du brouillard 3

Poster un commentaire

février 1, 2013 par mediamons

Le brouillard offre au cinéma la possibilité de faire disparaître l’image. La représentation du  paysage et des corps s’estompe jusqu’á  l’opacité et cet effacement renforce l’importance du son qui permet alors d’interpréter la scène.

a

Dans « Amarcord » Fellini introduit une importante scène de brouillard située entre l’arrivée du paquebot (qui sort déjà littéralement du brouillard) et la course automobile.  Cette manifestation  de la nature qui semble ralentir le temps ou le suspendre fait raccord entre deux manifestations de la modernité (le triomphe de la technique et de la vitesse).

b

La scène est située en automne. Le brouillard s’est abattu sur le village. Le grand-père qui tente de sortir de chez lui se perd sans même s’éloigner de l’entrée de sa maison. Son petit fils part vers l’école en sifflant mais il ralentit, les arbres prennent des formes menaçantes comme dans les contes, l’angoisse s’installe jusqu’à l’apparition spectaculaire d’un buffle à longue cornes qui s’abreuve dans une marre. Pour inattendue et si fantastique quelle soit, cette présence rassure.


La scène se clôture avec le groupe d’adolescents qui courent vers le grand hôtel dont ils cherchent à entrevoir l’intérieur déserté. Enveloppé par les nappes de brouillard, Ils se livrent alors à une danse collective lente sur la musique nostalgique de Nino Rota.

Il y a bien une corrélation entre la fascination de la puissance de la technique et de la vitesse présente dans les deux scènes qui encadrent celle du brouillard et l’inertie, le ralentissement imposé par le phénomène naturels. Cependant  les aspects fantasmagoriques et oniriques de celle-ci peuvent suggérer qu’elle se situe dans le domaine du rêve. Cette séquence est aussi partagée en trois scènes qui correspondent chacune à trois périodes de la vie (la vieillesse, l’enfance, l’adolescence).

Dans une scène célèbre de « Fellini Roma » située dans le sous-sol de la ville lors de la construction du métro. L’air « iconogène » qui s’infiltre dans les vestiges isolé d’une demeure antique, se propage à la manière d’un brouillard. Il jette un voile qui recouvre les mystérieuses fresques à peine découvertes et les renvoient à l’oubli.

   

c

Les conditions de réalisation de telles images posent des problèmes techniques à cause de la fragilité et de la permanence aléatoire du phénomène naturel. Il existe bien sur des possibilités de produire   du faux brouillard  à l’aide de  fumée ou de vapeur  mais ce n’est pas toujours le choix retenu.

Dans « nuits blanches », Luciano Visconti qui adapte Dostoïevski filme totalement en studio.  Grands décorateur du cinéma Italien, Mario Chiari et Mario Garbuglia doivent y recréer le brouillard par un artifice. Ils choisissent de déployer  d’énormes voiles de tulles en laissant seulement des chemins pour le déplacement des acteurs et réussissent à ne pas laisser voir les inévitables raccords.

d

Cette  solution rarement employée a pour résultat de rendre une texture très uniforme peu réaliste mais qui convenait à l’idée du rêve telle qu’on la retrouve chez Dostoïevski.

 Ce procédé marque aussi  un passage stylistique chez le réalisateur qui abandonne le « néo-réalisme » pour se tourner vers le « réalisme poétique » influencé par des réalisateur français tel que Marcel Carné (quais des brumes, les enfants du paradis).

Dans  « Vampyr » réalisé en 1932, Dreyer pour représenter un lieu entre la vie et la mort a pour figurer un épais brouillard a peut-être utilisé un gel placé sur la lentille de l’objectif. Une autre explication  fait état d’une erreur de développement de la pellicule qui aurait été conservée par le cinéaste parce qu’elle renforçait  l’irréalité et le mystère du film.

ePour  ses films shakespeariens : « Ran » et surtout « le château de l’araignée », Kurosawa installe son équipe de tournage sur les pentes du mont Fuji. Le documentaire « AK » que Chris Marker réalisé sur le tournage de « Ran » montre l’attente des figurants  et les aléas de la réalisation en fonction de l’opacité du brouillard.

e1

 Il montre aussi comment le réalisateur en tire parti et arrache son film a la matière brute comme un sculpteur. Dans cette perspective le brouillard participe a l’impression de chaos qui est le sens même du film (en japonais Ran signifie chaos).

e2Dans « le château de l’araignée »  le brouillard est permanent  et  est un élément essentiel de la dramaturgie.    e3

Dans « contes de la lune vague après la pluie » Kenji Mizogushi  place une impressionnante  scène de brouillard à un moment charnière du film.

f

f1

Esthétiquement l’image en noir et blanc comme chez Kurosawa, fait référence aux traditions picturales chinoises et japonaises. Elle se rapproche des nuances de l’encre et des techniques de la peinture de paysage qui, en chinois se dit « peinture de montagne et d’eau.

h1

h2

h3
h4

h5h6h7

Peintures du Huangshan  par Song Wenzhi.

Photographies du Huangshan par Wang Wusheng.

Films cités :

Amarcord de Frederico Fellini. VA4198

Fellini Roma de Frederico Fellini. VR5871.

Nuits blanches de Luciano Visconti. VN0329.

Vampyr de Karl Theodor Dreyer. VV0034.

Ran De Akira Kurosawa et AK de Chris Marker VR0824.

Le château de l’araignée de Akira Kurosawa. VC3144 .

Contes de la lune vague après la pluie de Kenji Mizoguchi.VC7093.

Livres:

Fellini, le passé naufragé de Michelle Humbert . Vertigo N°11/12 : La disparition.                       Jean-Michel Place éditeur 1994.

Les paysages du cinéma. Collectif sous la direction de jean Mottet.  Champ vallon 1999.

Huang shan, montagnes célestes. Photographies de Wu Sheng Wang. Actes sud 2006.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

E-mail subscription

Archives

Galerie Vidéos

Galerie Photos

%d blogueurs aiment cette page :