Google+

Focus sur le festival au carré 2013

juin 29, 2013 par mediamons

FestivalAuCarre13_486x3007182

Pendant la durée du Festival au carré, la médiathèque du manège.mons vous a concocté un choix de médias direct ou indirectement liées au thème proposé, la gastronomie.

OperaBuffaFP7068

La programmation orientée vers la gastronomie s’ouvre avec « opéra buffa » une adaptation ludique et chocolatée du « don Giovanni » de Mozart. C’est sans doute l’occasion de redécouvrir quelques versions choisies de l’œuvre originale ne fusse que pour mieux comprendre la subtilité du détournement. Le film de Joseph Losey ou la mise en scène de Peter Brook à Aix en Provence en 2002 sont des références incontournables.

HannibalFP7136Hannibal renvoie au « péplum », un genre cinématographique qui a connu son âge d’or dans les années  50 et 60 et qui sut alors inspirer de grands réalisateurs hollywoodiens. Une version restaurée du film « Hannibal » d’Edgar G Ulmer (1959) vient d’être éditée en DVD. Plus récemment, un documentaire fiction de bonne tenue « Hannibal, le cauchemar de Rome » retrace l’incroyable parcours historique du stratège Carthaginois.

Le fil rouge de la programmation, nous donne aussi l’occasion de proposer une sélection de films ou les thématiques de la nourriture, du repas ou de la gastronomie se déclinent souvent sous l’angle de la comédie. l'aile ou la cuisseQuelle soit typiquement française (« l’aile ou la cuisse », « le grand restaurant », « la cuisine au beurre » ou « comme un chef »), Asiatique (« Tampopo », « Salé Sucré », « le festin Chinois ») immigrée (« soul kitchen », « Bella Martha ») ou Américaine (« Julie et Julia »), tampopo-dvd-filmsansfrontiereselle peut aussi mettre  en scène un théâtre de la cruauté (« la grande bouffe, le charme discret de la bourgeoisie », « le cuisinier, le voleur, sa femme, son amant », « une affaire de gout ») qui va aussi de pair avec une réflexion philosophique (« le festin de Babette »).

L’occasion était belle aussi de mettre en évidence une collection de documentaires sur la gastronomie. Des séries comme « l’école des chefs » ou « itinéraire d’un gourmet » et surtout « l’invention de la cuisine » de Paul Lacoste. On découvrira la valeur de la transmission dans « la cuisine en héritage » du même auteur ou avec « l’herbier gourmand »   de Marc Veyrat.

CecileDeFranceFP27126L’adaptation d’ « Anna », la comédie musicale réalisée en 1967 par Pierre Koralnik remet  en lumière un film révélateur de son époque. Elle incite à redécouvrir l’original longtemps peu visible mais réédité en DVD en 2006. Ce téléfilm s’inscrit bel et bien dans la culture musicale pop des sixties (Gainsbourg, Marianne Faithfull), il est aussi en rapport avec les mouvements artistiques comme le « Pop-art » ou cinématographique comme « la nouvelle vague » (Anna Karina). Enfin il peut trouver sa place dans la filiation souvent remarquable de la comédie musicale Française (Jacques Demy, Alain Resnais, Jacques Rivette, Chantal Akerman, Olivier Ducastel, Christophe Honoré, Serge Bozon).

Kafka-affiche-10110Nous vous proposons aussi quelques documents sur l’univers et l’œuvre de Franz Kafka. Deux biographies valent plus que le détour : « Kafka » de Steven Soderbergh est une fiction qui rend hommage au cinéma expressionniste des années 20. Le documentaire «  Qui était Kafka » du cinéaste suisse Richard Dindo explore les failles qui se révèlent dans la vie de l’écrivain à partir de la lecture de ses écrits intimes. Comme dans une enquête, il accumule les articles de presse, les témoignages pour révéler la vérité intime qui se cache derrière l’écriture. Richard Dindo est sans doute l’un des meilleurs cinéastes travaillant sur l’œuvre des écrivains (Rimbaud, Genet, Aragon, Frisch).

Le procés

Au niveau des adaptations signalons celle du « procès » par Orson Welles, « la métamorphose » de Jean-Daniel Verhaege ou encore « Amerika, rapports de classe » de Danielle Huillet et Jean-Marie Straub. Ajoutons à cela une série de lecture audio des textes de Franz Kafka (Michel Simon, André Dussollier, Daniel Mesguich, Robin Renucci).

Pour l’approche musicale du festival, vous pouvez vous plonger dans la discographie de Fabrice Alleman, Nathalie Loriers, David Linx et bien sur celle de Frank Braley.

P.M.

Note : Veuillez cliquer sur les titres soulignés ainsi que sur les images pour accéder à de plus amples informations (la discographie disponible dans la collection de la médiathèque, la disponibilité au prêt, ainsi que la date, heure et lieu de l’événement).

Publicités

E-mail subscription

Archives

Galerie Vidéos

Galerie Photos

%d blogueurs aiment cette page :