Google+

Conférence de Bertrand Backeland : « Instruments de musique hors-normes et innovants »

septembre 6, 2013 par mediamons

bertrand-backeland_conference_citysonic-2013-618x273Dans le cadre de la onzième édition du festival international des arts sonores, City Sonic, La Médiathèque de Mons organise une conférence de Bertrand Backeland ayant pour thème « Instruments de musique hors-normes et innovants (partage d’écoute) », se tiendra à la Médiathèque du Manège.Mons, le 14 Septembre à 16h.

Qu’est-ce qu’un instrument de musique à l’heure des interfaces musicales où tout est reconfigurable, à l’heure des détournements « ready-made » où il suffit de nommer la chose pour qu’elle le devienne ? Un stylo à bille, une tasse de café, le corps humain, un extincteur d’incendie, un bâtiment, une ville tout entière ou un aquarium rempli de mouches. Autant de cas rencontrés qui questionnent les limites de l’instrument de musique et décloisonnent les pratiques. L’exposé s’axe autour d’exemples concrets (extraits vidéo), revient sur des notions d’organologie et interroge en profondeur le rapport à l’instrument de musique.

Bertrand Backeland est plasticien, conseiller Jazz et chef de projet « insolutherie » au Point Culture.. Il est l’auteur d’Insolutherie, un site qui tire son nom d’un néologisme, contraction de insolite et lutherie.

« Le site  met à l’honneur des musiciens, des compositeurs, des chercheurs, des artistes, des amateurs, des luthiers et des facteurs d’instruments, issus d’horizons variés, ayant le trait commun de développer un(des) instrument(s) de musique unique, par là insolite donc.

insolutherie

Soit absents, soit relégués à la rubrique « divers » des classements organologiques (systèmes de classements d’instruments de musique), ou, dans le meilleur des cas au rayon « lutherie sauvage » largement popularisée en Belgique par Max Vandervorst depuis la fin des années 80, voire encore sous l’appellation floue « lutherie expérimentale », ces instruments considérés comme curiosités sonnantes font rarement l’objet d’études attentives. Passant pour de simples trublions sympathiques, rarement pris au sérieux, ils sont pourtant la manifestation d’une créativité vivante, en perpétuelle mutation, mais surtout ils sont le reflet d’une société où la libre pensée est toujours de rigueur. Redéfinissant ainsi la place de la créativité dans notre société, donnant la parole aux « gaffophonèsques », bruitophones et autres empêcheurs de tourner en rond, insolutherie tente, modestement, de créer l’organe culturel (concerts, expositions, conférences, site internet dédié, discographie) pour désenclaver ces créations de leur destinée trop souvent confidentielle (l’envie m’anime depuis quelques années de créer un festival dédié à la création d’instruments de musique nouveaux).

Insolutherie propose une cartographie intuitive, un classement qui ne prétend ni à l’exhaustivité du sujet « nouvelle lutherie » ni révolutionner les classifications organologiques actuelles, mais permet une entrée en matière intuitive et facile d’accès. … »

Site sur l’insolutherie

Site web CitySonic

Événement sur facebook

Publicités

E-mail subscription

Archives

Galerie Vidéos

Galerie Photos

%d blogueurs aiment cette page :