Google+

Focus sur le kiosque invisible à la guinguette littéraire

juillet 31, 2015 par mediamons

Durant le mois d’août une série de programmations « Le Kiosque invisible », seront proposées à l’heure de la sieste à la guinguette littéraire à Mons. Il s’agira surtout de ne pas s’endormir pour profiter pleinement de propositions qui explorent le son au travers de combinaisons instrumentales originales ou  de genres musicaux divers (musiques du monde, musiques contemporaines, musiques improvisées, jazz…).

gorkem

Le 6 août, ce sera l’occasion de découvrir le Sound designer et compositeur Turc Gorkem Sen, inventeur d’un instrument acoustique original joué à l’archer : le yaybahar. Le musicien a passé cinq années à concevoir le développement fonctionnel de l’instrument qui est le résultat d’une hybridation de cordes et de percussions. Deux vidéos de démonstration apparaissent sur internet dont l’une a été vue plus de 3 millions huit cent mille fois.

Gorkem sen sera aussi l’invité de PointCulture Bruxelles dans le cadre d’Europalia Turquie 2015.

Le 7 août   ce sera au tour du trio jazz « TAB ». TABLe guitariste français Alex Beaurain  se produira en parfaite complicité avec le saxophoniste Fred Becker qui jouera également du Bansuri et avec Fréderic Malembré qui utilise une palette très variée de percussions.

Un ensemble sonore complètement acoustique qui fluctue harmonieusement entre improvisation et composition mélodique.

Le samedi 8 août c’est le quatuor MP4 qui viendra interpréter une œuvre bouleversante du compositeur américain Steve Reich « Differents trains » qui met en parallèle son expérience de jeune enfant dans le années 40 et la mémoire des déportés juifs convoyés dans les trains vers les camps de concentrationMP4. Les quatre musiciens de ce jeune quatuor ont proposés cet œuvre dans le catalogue des animations des « jeunesses musicales ».

Le quatuor MP4 interprètera une autre œuvre du compositeur : « WTC 9/11 » écrite 10 ans après les évènements du 11 septembre 2001 qui composée pour quatuors à cordes et bande numérique est également basée sur une expérience familiale douloureuse. Elle inclut des dialogues enregistrés au moment des faits et des témoignages recueillis postérieurement.

Deux œuvres qui présentent donc des similitudes tant sur le fond que dans la forme.

Nous ne manquerons pas de vous informer de la suite de la programmation qui se révèle tout aussi passionnante. Une mise en évidence discographique  est proposée à la médiathèque jusque la mi-septembre pour compléter ou anticiper la découverte de ces musiciens.

Publicités

E-mail subscription

Archives

Galerie Vidéos

Galerie Photos







Plus de photos
%d blogueurs aiment cette page :