Google+

« Voices of africa » polyphonies et danses en direct des townships sud-africains

novembre 18, 2015 par mediamons

11voices_of_africa_c_david_gostoliLa venue du groupe « Voices of Africa » à la médiathèque dans le cadre de leur tournée d’animation et de concerts organisée par les jeunesses musicales a permis la redécouverte d’une facette des très riches expressions musicales Sud-Africaine. On peut considérer que ces musiques restent pour nous liées à une culture de résistance qui s’est développée face à l’apartheid et elles viennent assez logiquement s’inscrire en prolongement  de  la programmation  « Mons idéal » qui met à l’honneur les différentes formes d’engagements contre toutes les formes d’oppressions en privilégiant bien sur les aspects culturels et les expressions artistiques contestataires.

Ce samedi à la médiathèque le groupe a par ailleurs débuté sa prestation par une interprétation de la célèbre chanson « Mbube » qui comme nous pouvons le lire dans le texte qui suit  a été écrite dans les années 20 et que nous connaissons par son adaptation française « le lion est mort ce soir » mais qui a été aussi un hymne symbolique et métaphorique du peuple africain écrasé par l’apartheid.

Pour découvrir la culture musicale sud-africaine on peut donc consulter une présentation reprise sur l’ancien site de la « médiathèque » réalisée alors par les conseillers d’achat en musiques du monde : Afrique du sud : un siécle de folie musicale

La tentation est forte de signaler que depuis la rédaction de cette sélection une série d’enregistrements remarquables ont été édités dont une belle compilation de musique «  mbaqanga » sortie en 2010 et un remarquable témoignage de l’évolution des musiques  traditionnelles « Shangaan ».

1

Next stop… Soweto. Township sounds from de golden age of Mbaqanga. Strut compact 2010

 

 

2

Shangaan electro-New wave dance music from South Africa. Honest Jon’s records 2010

 

Mais aussi le livre CD : Townships : De la ségrégation à la citoyenneté

3

Quelques repaires cinématographiques sur l’Afrique du sud

4

Tourné clandestinement en 1958 par le cinéaste indépendant Américain Lionel Rogosin, « come back africa » est un des rares témoignages documentaire filmés de la réalité de l’apartheid même si Zoltan Korda avait déjà réalisé en 1952 « cry, the beloved country » adaptation du livre d’Alan Paton, écrivain blanc et militant anti-apartheid.

56

http://culturevisuelle.org/kinoks/archives/349#_ftn7

Les premiers films hollywoodiens dénonçant l’apartheid apparaisse dans les années 70 et 80.

Ensuite d’autres s’intéresseront aux grandes figures de la lutte anti-apartheid, comme Stephen Biko ou Nelson Mandela. Puis ensuite aux difficultés de la société sud-africaine post apartheid.

 

7

  • Une saison blanche et sèche d’Euzhan Palcy en 1989.

8

9

10

11

  • Le secret de Chanda d’olivier Schmitz en 2010
  • Zulu de Jérôme Salle en 2013.

12

  • Layla de Pia Marais en 2013.

13

14

Une mise en évidence de ces films ainsi que de la musique sud-africaine sera disponible dans le centre de prêt de la médiathèque jusqu’à la fin de l’année.

Vous pouvez également consulter le dossier pédagogique réalisé par les jeunesses musicales.

Publicités

E-mail subscription

Archives

Galerie Vidéos

Galerie Photos

%d blogueurs aiment cette page :